Remise de titres

Remise de titres 2018

« La culture d’entreprise : Le socle du changement »

Thierry Michel

 

D'abord, je souhaiterais remercier Madame Pfeifer de m'avoir si aimablement invité à prononcer le discours d’aujourd'hui. En qualité de responsable hôtelier, c'est avec beaucoup de plaisir que j’ai accepté cet honneur.

 

J'aimerais avant tout vous adresser, à vous chers diplômés, mes plus vives félicitations pour ce magnifique défi que vous avez relevé tant pour le Brevet Fédéral de Responsable du secteur Hôtelier-Intendance que pour l’examen de Technicien/ne en Intendance.

 

Je vais d’abord me présenter. Je suis marié et père d’un garçon de 10 ans. J’habite les Alpes Vaudoises, une région que j’affectionne particulièrement. J’ai fait une carrière de 15 ans dans l’hôtellerie de luxe avant d’entrer il y a 8 ans dans le monde médico-social.  Je gère la partie hôtelière de la Fondation Beau-Site à Clarens qui gère 4 EMS. Je m’occupe du service technique, de la cuisine de production, des nettoyages centralisés (une brigade spécialisée dans les à fond) et les équipes hôtelières. Je coordonne également les nouveaux projets immobiliers. En janvier, je prendrai le poste de Directeur de l’EMS La Résidence Grande Fontaine à Bex. Je suis également le président de l’AMEFI, L’ORTRA Intendance VAUD.

 

Vous l’avez vu sur le programme, je vais vous parler de culture. Qu’est-ce que la culture ? Qu’est-ce que la culture d’entreprise ? qu’a-t-elle à voir avec votre examen ? Quelle est son influence sur notre travail ?

 

La culture d’entreprise

 

La culture selon wikipedia : « phénomène social dans lequel les membres d'un groupe social donné partagent des normes, des pratiques et des croyances. »

La culture d’entreprise, c’est quoi ? Selon wikipedia, « La culture d'entreprise est un ensemble de connaissances, de valeurs et de comportements qui facilitent le fonctionnement d'une entreprise en étant partagé par la plupart de ses membres. » J’aime cette définition car c’est bien dans ces trois termes « connaissance, valeurs et comportements » que se définit une entreprise, un service. C’est Ce sont ces trois termes conjugués qui nous font aimer une institution plutôt qu’une autre. C’est la culture d’une entreprise qui définit ce qu’elle est réellement.

 

Nous qui sommes ici avons peut-être une culture commune, celle celui de l’intendance. Mais vous avez dû le voir (constater ?) au cours de votre parcours pour atteindre le brevet, nous avons tous une culture différente selon que l’on vienne d’ici ou d’ailleurs. Selon que l’on travaille dans tel ou telle institution, le service s’appellera hôtelier ou intendance et il n’aura pas forcément le même périmètre. Il y a autant de cultures que d’entreprises voire de services.

 

 

Socle du changement

 

Jeunes diplômés, vous allez, du moins de l’espère, faire bouger les lignes dans vos institutions et amener des améliorations. Certains changements seront purement techniques et vous avez certainement appris à les mettre en œuvre. D’autres plus complexes devront faire évoluer la culture de l’entreprise. Loin de moi de vous donner un cours sur le sujet, j’en suis bien incapable. Mais il me semble qu’il y a des éléments à prendre en compte. Et comme toute nouvelle construction, il faut des fondations, un socle pour bâtir quelque chose de nouveau.

 

Les connaissances : L’obligation de désapprendre

 

Pour faire évoluer les connaissances (par exemple technique de nettoyage, produits, recette, méthode de cuisson ou de lavage du linge), il faut désapprendre. A commencer par vous et ensuite vos équipes. La culture qui nous lie les uns aux autres mais à une fâcheuse tendance à nous rencontre (rendre ?) imperméable. Il est donc nécessaire de déconstruire certains pans de notre culture pour mieux intégrer de nouvelles approches. Ce que je souhaite par-dessus tout c’est d’éviter cette phrase si souvent entendue : « on a toujours fait comme ça ! ». La solution est donc d’apprendre, de désapprendre et de réapprendre à nouveau. Si vous y arrivez, soyez tolérant mais ferme avec vos équipes car c’est un processus qui peut être plus difficile pour certain. Ne faites pas l’impasse sur ce point car point de construction solide sans fondation.

 

Les Valeurs

 

Les valeurs, ce sont c’est souvent quelques mots écrit dans une charte ou sur les murs. Vous, jeunes diplômés, avez la responsabilité de les mettre en œuvre. Vous devez confronter vos nouveaux projets à ces mots. Posez-vous la question : Est-ce que mon projet contrevient à nos valeurs ? les renforce-t-il ?

Souvent abstraites, les valeurs sont un socle important des institutions et vous êtes les personnes qui peuvent et doivent les mettre en œuvre par des actions concrètes et souvent simples. Traduire ces valeurs en actions et faire que vos équipes les fassent vivre également, voilà votre mission.

 

Le comportement 

 

Le comportement ramène à une de mes valeurs personnelles qui m’est chère, je veux parler de c’est l’exemplarité. C’est par votre exemplarité au travail que vous allez convaincre vos collègues et porter vos projets de changement. Votre comportement sera essentiel pour soutenir vos idées, vos projets.

Vous devrez également avoir de l’impact sur le comportement de vos équipes et de vos collègues. Pour cela, vous devrez de mettre en œuvre une ambiance de travail qui permet le feedback et la transparence.

C’est grâce à cela que des comportements exemplaires naîtront et  pourront influencer positivement les actions de l’institution.

 

Bienveillance

 

Terme très à la mode. Dans votre parcours futur, vous aurez à faire changer les pratiques, les mentalités, la culture. Le faire avec bienveillance est pour moi une évidence. Cependant, ne vous méprenez pas. La bienveillance rime avec exigence. Poser un cadre c’est être bienveillant parfois ! Ne pas faire confiance pour assurer le soutien à l’autre et garantir la prestation, c’est aussi de la bienveillance.

 

Donner du sens : une culture en soi.

 

La culture d’une entreprise est parfois forte parfois plus ténue, plus fragile. Il me semble essentiel que vous, jeunes diplômés, puissiez contribuer à renforcer la culture de votre entreprise, voire à la faire évoluer. Les actions que vous mettrez en place auront des conséquences. C’est dans la finalité des changements que votre contribution à la culture aura ou non un impact. N’oubliez pas la finalité des actions que vous mettez en place en répondant à des questions simples : Pourquoi ? dans quel but ? quel sera l’impact pour le résident ? pour le personnel ? Donner du sens aux actions du personnel vous garantira une plus forte adhésion à la culture de l’entreprise. C’en est d’ailleurs un élément essentiel.

 

Vous l’aurez compris la culture d’entreprise c’est tout simplement ce que nous sommes en tant que groupe ; ce qui nous lie. Pour faire évoluer notre beau métier, il ne faudra pas seulement intégrer de nouvelles pratiques mais faire évoluer la culture de votre entreprise.

 

Pour résumer, apprenez à désapprendre, mettez en œuvre les valeurs, soyez exemplaire et bienveillant !

 

Merci pour votre attention.

 

k-20181109_165943.jpg
k-20181109_171214 - Copie.jpg
k-20181109_171849.jpg
k-20181109_174300.jpg
k-20181109_173656.jpg
k-20181109_174316.jpg
k-20181109_174330.jpg
k-20181109_174737.jpg
k-20181109_174503.jpg
k-20181109_175314.jpg
k-20181109_174357.jpg
k-20181109_181156.jpg
k-20181109_174635.jpg
k-20181109_174817.jpg
k-20181109_175322.jpg
k-20181109_181206.jpg
k-20181109_181400.jpg

diese Personen haben bestanden:

Secrétariat d’examen
Cornelia Seipelt
rue Neuve 25
2613 Villeret

Prüfungssekretariat
Helene Karrer-Davaz
Tödistrasse 3
8305 Wallisellen

Segretariato d’esame
Madeleine D’Aloia
Casella postale 1033
6850 Mendrisio

Présidente de la commission AQ
Helena Adams
Stutzstrasse 5
3114 Wichtrach/BE

© 2019 Examen Schweiz